Coronavirus
Covid-19
Après les annonces du Président de la République jeudi 12 mars dernier, la direction générale de la Santé a notifié aux Agences régionales de santé (ARS) samedi 14 mars une recommandation de fermeture jusqu’à nouvel ordre de l’ensemble des établissements thermaux de France.

Quelle cure thermale pour quelle pathologie ?

La cure thermale est généralement prescrite par les médecins pour traiter les maladies chroniques. Les pathologies que le thermalisme est en mesure de prendre en charge sont définies par les 12 orientations thérapeutiques agréées par la Sécurité Sociale. La cure à réaliser sera donc déterminée en fonction de l’affection du patient, de la station thermale prescrite et de l’ordonnance de cure du médecin thermal.

Les 12 orientations thérapeutiques de la cure thermale

La cure thermale prescrite par le médecin généraliste ou le spécialiste n’est pas la même pour tous. Majoritairement indiquée dans le cas de maladies chroniques, chaque affection demande des soins thermaux particuliers.

La Sécurité Sociale a défini 12 orientations thérapeutiques pouvant être prises en charge dans le cadre d’un traitement thermal. Les stations thermales étant caractérisées par les propriétés et bienfaits de leurs eaux, elles ne peuvent pas assurer les soins pour tous les types de pathologies. Chacune d’entre elles est donc spécialisée dans une ou plusieurs orientations, mobilisant par la même occasion les ressources humaines nécessaires au soin des pathologies intégrées.

En ce sens, les 11 stations de l’Auvergne Thermale proposent des cures thermales médicalisées en accord avec les 12 orientations thérapeutiques agréées par la Sécurité Sociale et se répartissent la gestion des spécialisations sur l’ensemble du territoire :

  • Appareil digestif et maladies métaboliques (ad)
    Vichy, Châtel-Guyon
  • Affections des muqueuses bucco-linguales (amb)
    La Bourboule
  • Appareil urinaire et maladies métaboliques (au)
    Châtel-Guyon
  • Dermatologie (der)
    La Bourboule
  • Gynécologie (gyn)
    Bourbon-l’Archambault, Evaux-les-Bains
  • Maladies cardio- artérielles (mca)
    Bourbon-Lancy, Royat – Chamalières
  • Neurologie (neu)
    Néris-les-Bains
  • Phlébologie (phl)
    Evaux-les-Bains
  • Affections psychosomatiques (psy)
    Néris-les-Bains
  • Rhumatologie (rh)
    Bourbon-Lancy, Bourbon-l’Archambault, Châteauneuf-les-Bains, Châtel-Guyon, Chaudes-Aigues, Evaux-les-Bains, le Mont-Dore, Néris-les-Bains, Royat – Chamalières, Vichy
  • Troubles du développement de l’enfant (tde)
    La Bourboule
  • Voies respiratoires (vr)
    La Bourboule, le Mont-Dore

La cure adaptée à votre pathologie sera donc localisée en fonction de la station d’accueil et de la prescription du médecin, au vu de l’affection à traiter.

Dans le cas d’une cure thermale libre, c’est vous qui choisissez la cure et la destination qui vous convient.

Choisir la meilleure cure thermale pour se soigner

C’est le médecin qui prescrit la cure thermale et le centre d’accueil d’après l’orientation thérapeutique et l’affection de son patient. La région d’origine de ce dernier sera également un facteur de choix pour faciliter le remboursement des transports.

Son diagnostic et son suivi prédominent dans le choix de la cure conventionnée car il sera le plus à même d’orienter son patient vers le meilleur traitement thermal conformément à sa pathologie et ses singularités.

La cure à double orientation pourra être prescrite pour les patients souffrant de maux distincts et appartenant à deux types d’orientations thérapeutiques.

Lorsque la typologie de cure et le centre thermal sont définis, c’est le médecin thermal qui prend le relais dans le choix du suivi. Il définit les soins thermaux nécessaires au traitement de la pathologie en question, liste qui va donner le rythme des 18 jours de cure qui suivront.