Coronavirus
Covid-19
Après les annonces du Président de la République jeudi 12 mars dernier, la direction générale de la Santé a notifié aux Agences régionales de santé (ARS) samedi 14 mars une recommandation de fermeture jusqu’à nouvel ordre de l’ensemble des établissements thermaux de France.

La médecine thermale

La médecine thermale reste attachée à son principe de base : traiter naturellement un patient grâce à l’eau thermale, durant une cure médicale ou une cure santé.
Sans risque d’effets secondaires, la médecine thermale, représente un réel soulagement pour les personnes souffrant de maladies chroniques ou dégénératives.

Le thermalisme : une médecine complémentaire et sans effet secondaire

Le thermalisme est une thérapeutique naturelle et dépourvue d’effets secondaires, qui vient en complément d’autres thérapeutiques telles que l’allopathie et la chirurgie.

C’est dans le traitement des maladies chroniques, comme les rhumatismes, les allergies et même le surpoids, que le thermalisme trouve sa plus belle expression car il offre, sinon un traitement radical, un soulagement réel et rémanent.

Les nouveaux enjeux du thermalisme

En 2008, le Conseil National des Exploitants Thermaux (CNETh) a édité un LIVRE BLANC, réunissant la synthèse des contributions d’une centaine de spécialistes (médecins, professeurs de médecine, représentants des organismes d’assurance maladie et de complémentaires, économistes de la santé, professionnels du thermalisme) autour des pistes de prospective pour le développement du thermalisme français.

Outre la première piste avancée, qui concerne la mise en place d’activités annexes dans le cadre des cures thermales, ces préconisations visent principalement à étudier la possibilité de développer de nouvelles activités dans les stations thermales.

Parmi ces pistes de développement, on retrouve :

  • Mettre en place des activités annexes à la cure traitant tous les aspects de  la pathologie traitée par la cure
  • Mettre en place des actions de prévention/information sur des sujets plus larges que la pathologie traitée par la cure
  • Mettre en place des programmes de soins de suite
  • Faire des stations thermales des pôles d’excellence de la prévention
  • Faire des stations thermales,  des relais du bien-vieillir
  • Faire des stations thermales des observatoires de santé

En parallèle de ces actions, les différents acteurs du thermalisme se sont attachés à un chantier de grande ampleur : prouver scientifiquement le Service Médical Rendu par le thermalisme afin de rendre à cette médecine plusieurs fois millénaire toutes ses lettres de noblesse.