Réouverture prochaine
Dans le cadre des mesures annoncées pour la phase 2 du déconfinement et confirmées par la publication au JORF du décret n°2020-663 du 31 mai 2020, les établissements thermaux, dont les 11 de l’Auvergne Thermale, qui étaient fermés depuis le 16 mars sont autorisés à rouvrir à compter du 2 juin. Cette réouverture progressive s’effectuera entre fin juin et fin juillet pour les stations d’Auvergne Thermale.

Gynécologie

Le programme d’une cure thermale gynécologique s’axe autour du soulagement des douleurs pelviennes, de la stimulation de l’ovulation, de la régulation des troubles hormonaux ou encore autour des troubles liés à la ménopause… Les soins proposés au cours d’une cure thermale « Gynécologie » s’adaptent aux besoins des curistes pour un traitement optimal.

La cure thermale « Gynécologie » peut venir en aide aux femmes souffrant de douleurs chroniques, de troubles hormonaux ou encore de problèmes de stérilité pour lesquels la médecine traditionnelle n’apporte pas de solution.

Les soins et leur mécanisme d'action

Outre les soins généraux, la plupart des soins pratiqués dans le cadre de la cure en Gynécologie sont des soins locaux, appliqués au niveau de l’appareil gynécologique (irrigation vaginale…).

Le but est de mettre l’eau thermale au contact des parois des muqueuses afin d’obtenir une action antalgique et décongestionnante grâce aux composants chimiques de l’eau thermale.

Outre l’action antalgique des soins, l’accompagnement de la patiente et la détente procurée par les effets sédatifs et calmants de certaines eaux font de la cure thermale une thérapeutique globale pour le traitement des troubles gynécologiques, tant au niveau des problèmes de fertilité que des troubles liés à la ménopause.

A ces diverses actions viennent enfin s’ajouter les effets stimulants de la cure thermale « Gynécologie » sur les sécrétions hormonales féminines.

Cures auvergnates en Gynécologie

En Auvergne, deux stations proposent des cures thermales « Gynécologie ». Il s’agit de Bourbon-l’Archambault , dont l’eau bromo-iodurée a une action décongestionnante sur les tissus, et d’Evaux-les-Bains, dont les eaux ont une action stimulante sur l’ovulation, ce qui a donné à la station la réputation de combattre la stérilité.

Les principales pathologies traitées par la cure « Gynécologie » sont :

A Bourbon-l’Archambault

  • Hypofonctionnement ovarien
  • Infections chroniques (métrites, amnexites)

A Evaux-les-Bains

  • Séquelles d’affections inflammatoires, de métrites ou salpingo-ovarites chroniques
  • Douleurs pelviennes (dysménorrhée, dyspareunie…)
  • Certains cas de stérilité et d’aménorrhée après exploration et inefficacité des traitements médicaux
  • Certains troubles endocriniens
  • Les troubles congestifs et neurotoniques de la ménopause