Suivez les chroniques d'Auvergne Thermale sur YouTube

Le séjour thermal offre un complément éducatif dans l'éventail thérapeutique de la prise en charge des diabétiques, en surpoids ou atteints de syndrome métabolique. La démarche a fait ses preuves et apporte des bénéfices à court et à plus long terme.

 

Le diabète

Le diabète affecte l'ensemble des mécanismes biologiques qui permettent une bonne utilisation du sucre et des graisses par l'organisme. Cette maladie silencieuse est à surveiller de près car ses complications sont redoutables.


Le diabète de type 1 ou insulinodépendant apparaît brutalement chez l'enfant ou le jeune adulte et correspond à une défaillance de la sécrétion d'insuline par le pancréas.


Le diabète de type 2 ou non-insulinodépendant, plus progressif, touche les adultes d'âge mûr et correspond à un trouble métabolique plus complexe.

 

Dans les deux cas, les mécanismes biologiques impliqués dans la régulation de la glycémie (taux de glucose sanguin) sont défaillants, ce qui explique son niveau élevé.

 

Dans le diabète de type 2, la maladie est longtemps silencieuse.


En général, quel que soit le type de diabète, les symptômes sont ensuite brutaux :

  • une soif excessive et une déshydratation
  • une faim parfois insatiable
  • une vision trouble
  • une fatigue, une somnolence
  • des vomissements ou nausées
  • une irritabilité soudaine

 

Les soins et leurs bienfaits

L'eau thermale en cure de boisson permet une amélioration de la sécrétion d'insuline chez les individus répondants.


Des soins quotidiens sous forme de bain, de douche sous-marine, de cataplasmes, de massages ou de compresses forment le reste de la prise en charge des 3 semaines de cure.


Leurs bénéfices se font ressentir sur le plan vasculaire, musculaire, anti-inflammatoire et veineux.


 

La cure thermale pour le diabète

Le diabète, comme toute maladie chronique, mérite une éducation thérapeutique. Les cures thermales proposent cet espace éducatif : accompagnement diététique, encouragement à l'activité physique et parfois soutien psychologique.


La rupture avec le quotidien est le principal facteur de réussite d'une cure thermale. Le curiste, qui peut espérer perdre entre 5 et 7% de sa masse graisseuse durant la cure thermale, rentre détendu et apaisé, plein de bonnes résolutions. En revanche, pour que les bénéfices soient durables, le patient doit conserver ses bonnes habitudes alimentaires et pratiquer une activité physique régulière.


Les meilleurs résultats sont observés chez les patients atteints de diabète de type 1 ; le pancréas n'étant pas totalement atteint, il est possible d'améliorer et de stabiliser l'état du diabétique grâce à la cure thermale. Pour les diabètes de type 2, souvent diagnostiqués tardivement, il s'agit surtout d'instaurer de bonnes habitudes pour éviter une aggravation des symptômes. Plus la cure est effectuée tôt, plus les bénéfices seront durables.

 


Où faire une cure Diabète en Auvergne ?