Réouverture prochaine
Dans le cadre des mesures annoncées pour la phase 2 du déconfinement et confirmées par la publication au JORF du décret n°2020-663 du 31 mai 2020, les établissements thermaux, dont les 11 de l’Auvergne Thermale, qui étaient fermés depuis le 16 mars sont autorisés à rouvrir à compter du 2 juin. Cette réouverture progressive s’effectuera entre fin juin et fin juillet pour les stations d’Auvergne Thermale.

La cure thermale pour le traitement de l’endométriose

L’endométriose est une maladie chronique qui, bien qu’elle touche plus d’une femme sur dix, reste peu connue. L’endomètre est la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus et qui, hors grossesse, est évacuée avec les menstruations. Dans le cas des personnes atteintes d’endométriose, les cellules endométriales se forment en dehors de l’utérus (vessie, appareil digestif voire pulmonaire etc.).

Ces cellules favorisent l’apparition de kystes et de lésions provoquant alors des hémorragies internes chez la femme. Afin de soulager les douleurs inhérentes à cette pathologie, il est possible de s’orienter vers un traitement naturel comme la cure thermale pour l’endométriose.

Comment se diagnostique et se soigne l’endométriose ?

Les symptômes de l’endométriose

Le premier symptôme visible de l’endométriose est la douleur. Cette douleur prend diverses formes allant des douleurs pendant les menstruations, pendant les rapports sexuels (dyspareunie), douleurs pelviennes, douleurs lombaires etc. Le second symptôme est l’infertilité ou la difficulté à enfanter, c’est d’ailleurs généralement à ce moment que la maladie est souvent révélée. Cependant, de nombreux autres symptômes variant d’une femme à l’autre sont présents : la fatigue chronique, les troubles digestifs, les troubles urinaires … Cette disparité de symptômes et la méconnaissance autour de cette pathologie rend le diagnostic de l’endométriose particulièrement difficile.

Un traitement habituel de l’endométriose

Actuellement cette maladie évolutive reste incurable. Il n’existe en effet pas de traitements définitifs contre l’endométriose mais des traitements permettant d’endiguer l’évolution de la pathologie. Le traitement habituel est l’hormonothérapie en bloquant les règles ou la cure de ménopause artificielle.

Enfin la chirurgie est également parfois envisagée. Cependant ces pratiques ne sont pas sans conséquences et sont généralement accompagnées d’antalgiques afin de réduire les douleurs chroniques.

De nombreuses femmes souhaitent trouver un traitement plus naturel de leurs pathologies et se tournent ainsi vers une cure thermale de l’endométriose.

Comment soigner naturellement l’endométriose ?

Pourquoi faire une cure thermale contre l’endométriose ?

La cure thermale constitue un traitement naturel de l’endométriose reconnue par l’Académie de Médecine et peut ainsi être prescrite par votre médecin traitant. Dans le cadre d’une cure thermale à orientation gynécologique, l’eau thermale est un moyen alternatif à la prise de médicaments du fait de ses vertus antalgiques. Plus particulièrement, c’est le souffre qui accélère la cicatrisation des lésions internes provoquées par l’endométriose.

De plus, et si une PMA (procréation médicalement assistée) est envisagée, une cure thermale de l’endométriose permet de mettre les patientes dans de meilleures dispositions pour tomber enceinte. Il est d’ailleurs recommandé de renouveler la cure de l’endométriose afin de profiter pleinement de ses bénéfices.

Comment la cure thermale agit-elle sur les douleurs de l’endométriose ?

La cure thermale peut aider à soulager les douleurs liées à l’endométriose par divers moyens thérapeutiques. Premièrement l’irrigation vaginale offre des effets antalgiques et décongestionnants. Celle-ci se pratique dans un bain thermal chaud avant d’introduire une canule d’eau thermale soufrée dans la zone à traiter.

Le second soin utilisé pour soigner les lésions et donc réduire les douleurs est la pulvérisation. Un aérosol est posé directement au niveau de la muqueuse puis de l’eau thermale est pulvérisée sur le col de l’utérus. Les douleurs se voient alors réduites car l’eau thermale ainsi introduite est anti-inflammatoire, rééquilibrante et cicatrisante.

Enfin le dernier soin consiste en une douche à jet qui soulage les tensions musculaires engendrées par la maladie.

Où faire une cure thermale gynécologique pour soulager l’endométriose ?

Auvergne Thermale propose des cures thermales orientation gynécologie prenant en charge les pathologies telles que l’endométriose dans deux stations : Bourbon-l’Archambault et d’Evaux-les-Bains. L’eau de la première offre des vertus décongestionnantes sur les tissus et l’eau de la seconde a une action stimulante sur l’ovulation.