Le coeur du thermalisme français bat à Evaux-les-Bains depuis l'Antiquité

Evaux-les-Bains est la plus centrale de nos stations thermales : à équidistance de Strasbourg et Biarritz, de La Rochelle aux portes de Genève, de Calais à Perpignan et de Brest à Monaco. La cité, appréciée depuis plus de 2000 ans d’abord par les romains pour ses thermes d’eaux chaudes tient son nom du dieu des sources Ivaos. Rencontres avec Bruno Papineau, maire de la ville depuis 2014 et Marinette Lanore, directrice générale des thermes, l’occasion de tracer le portrait de cette jolie station thermale et ses projets de développement économique.

Une station qui ne manque pas de projets

« Entres autres choses dont je suis fier à Evaux les Bains, il y bien sûr les thermes qui accueillent 3800 curistes à l’année (près de trois fois la population locale) qui viennent se soigner en rhumatologie et phlébologie, les deux indications les plus recherchées puisque seulement une dizaine de stations thermales en France les proposent »

« Cela concerne le renouvellement des 58 suites et studios de l’hôtel, qui est magnifique bâtiment Art déco, avec une âme, des nouvelles salles de séminaires, un rafraîchissement de la partie restaurant, mais aussi une modernisation de l’offre du centre de bien-être, un agrandissement dans un décor gallo-romain. Le but est de proposer une offre renouvelée aux familles avec hôtel 3* et spa de qualité »

« Comme nos eaux sont miraculeuses, on peut croire dur comme fer à ce projet »