Téléchargez le guide Auvergne Thermale 2017

Le thermalisme : une médecine complémentaire et sans effet secondaire

Le thermalisme est une thérapeutique naturelle dépourvue d’effets secondaires, qui vient en complément d’autres thérapeutiques telles que l’allopathie et la chirurgie.

C’est dans le traitement des maladies chroniques, comme les rhumatismes, les allergies et même le surpoids, que le thermalisme trouve sa plus belle expression car il offre, sinon un traitement radical, un soulagement réel et rémanent. En outre, cette médecine naturelle et reconnue par la sécurité sociale, ne provoque aucun effet indésirable pour les patients, contrairement aux traitements allopathiques traditionnels. .

Auvergne Thermale : des cures thermales dans chaque orientation thérapeutique

Du fait de l’exceptionnelle diversité des sources minérales de la région, les stations de l’Auvergne Thermale sont habilitées à proposer des cures thermales médicalisées dans chacune des 12 orientations thérapeutiques agréées par la Sécurité Sociale : Rhumatologie (RH), Voies Respiratoires,(VR) Dermatologie, (DER), Affections de l'Appareil Digestif et Maladies Métaboliques (AD), Gynécologie (GYN), Phlébologie (PHL), Affections Pyschosomatiques (PSY), Neurologie (NEU), Maladies Cardio-Artérielles (MCA), Affections de l'Appareil Urinaire et Maladies Métaboliques (AU), Troubles du Développement de l'Enfant (TDE), Affections des Muqueuses Bucco-linguales (AMB).

Evaluation du service rendu par le thermalisme : une évaluation nécessaire pour conserver la prise en charge des cures

Dans la cadre de la Convention Nationale Thermale, destinée à organiser les rapports entre les caisses d’Assurance Maladie et les établissements thermaux, le Ministère de la Santé et la CNAM ont demandé aux acteurs du thermalisme de démontrer le Service Médical Rendu (SMR) par le Thermalisme afin de maintenir la prise en charge des cures thermales médicalisées.

Pour répondre à cette demande, les trois instances nationales du thermalisme, ont créé l'AFRETH (Association Française pour la Recherche Thermale) dont le but est de promouvoir la recherche scientifique appliquée à l’activité thermale.

Depuis sa création en 2004, les stations thermales d’Auvergne participent activement aux programmes de recherche multi-centriques financés au niveau national, faisant en cela de l'Auvergne l'une des régions phares au niveau de la recherche thermale.