Téléchargez le guide Auvergne Thermale 2017

Choix du médecin thermal

Le choix du médecin thermal est libre. Ce dernier voit trois fois le patient pendant la cure thermale : avant le début de la cure pour déterminer les soins, en milieu de cure et en fin de cure. Il peut par ailleurs arriver que le curiste revoie son médecin thermal au sein des thermes dans le cadre de soins spécifiques, devant être obligatoirement réalisés par un médecin thermal.

La cure thermale : une réponse globale

La cure thermale traditionnelle se compose classiquement de soins d'hydrothérapie (bains, douches, cataplasmes de boue séances de mobilisation en piscine…) déterminés par le médecin thermal en début de cure en fonction de la pathologie du curiste.

A ces soins d'hydrothérapie  de la cure thermale peuvent ensuite venir s'ajouter des activités de prévention et d'éducation thérapeutique, délivrées soit directement par les thermes soit par une structure créée à cet effet (école de l'asthme...).

La coupure avec le milieu habituel générée par les trois semaines de cure thermale joue un rôle important. En effet cette « pause » permet non seulement de commencer à perdre ses mauvaises habitudes au profit de bonnes règles d'hygiène de vie mais également de s'extraire des causes pathogènes de sa maladie (les pollens pour les allergiques par exemple) le temps de la cure.

Enfin, la prise en charge globale du curiste par une équipe pluridisciplinaire (médecin thermal, hydrothérapeutes, psychologue, nutritionniste…) habituée à recevoir des patients atteints des mêmes maux que lui ainsi que les discussions avec les autres curistes permettent au curiste de ne plus se sentir seul et de dédramatiser la maladie.