Le Printemps du Thermalisme : conferences

La cure thermale « ostéoporose » a pour vertu d’atténuer les douleurs et d’améliorer efficacement la mobilité.

 


L’ostéoporose

L’ostéoporose est définie comme une maladie diffuse du squelette, caractérisée par une diminution de la masse osseuse et une détérioration de l’architecture de l’os conduisant à une fragilité osseuse et à une augmentation du risque de fracture. Elle est fréquente dans la population féminine, ménopausée et âgée. Les fractures ostéoporotiques, notamment celle du col fémoral en font une maladie grave.


Le traitement est essentiellement préventif avec le respect de règles hygiéno-diététiques comme l’éviction du tabac et les apports suffisants en calcium et vitamine D, et la prévention des chutes chez les personnes âgées. Les cures thermales permettent d’aller dans ce sens en proposant pour certaines des séances de gymnastique et des exercices d’équilibre, afin de diminuer chez ces personnes les risques de chute et donc de fractures.


 

Les soins et leurs bienfaits

Le traitement thermal sera complémentaire du traitement médicamenteux par son action sédative sur les douleurs : balnéation chaude ou tiède, boues, vapeur, douches, et par la mobilisation en piscine, permettant le renforcement musculaire, l'assouplissement du rachis et des articulations (après une fracture par exemple), et l'apprentissage postural.


Dans certaines stations, le patiente ostéporotique pourra également participer à des Ateliers Équilibre.


Par ailleurs, les curistes pourront assister à des exposés par les médecins thermalistes, sur l'intérêt des apports alimentaires de calcium et de vitamine D, ainsi que des informations utiles en matière de prévention.


L'objectif thermal sera atteint si la patiente repart chez elle en ayant moins mal, plus forte, plus souple, avec davantage de réflexes, riche de conseils et de bonnes résolutions.


 

La cure thermale pour l’ostéoporose

Les patientes qui viennent en cure thermale sont souvent concernées par l'ostéoporose du fait de leur tranche d'âge, et souhaitent soit la prévenir, soit la traiter.


Les trois semaines de la cure vont être une période privilégiée, pour une éducation sanitaire en matière d'ostéoporose. Parfois, les femmes n'ont jamais fait d'examen de dépistage, alors que l'on retrouve des facteurs de risques à l'interrogatoire, ou tout simplement une perte de taille importante.

 


Où faire une cure Ostéoporose en Auvergne ?