Le Printemps du Thermalisme : conferences

Caractérisée par des douleurs diffuses et chroniques, la fibromyalgie est une affection qui retentit de façon importante sur la qualité de vie. Longtemps laissée-pour-compte, elle commence enfin aujourd’hui à être reconnue et mieux prise en charge, notamment dans le cadre d’une cure thermale.

La fibromyalgie

L’apparition de la maladie est souvent progressive et floue. Les facteurs déclenchant peuvent être un traumatisme, physique ou psychologique. Mais dans de nombreux cas, on ne trouve pas de cause majeure à l’apparition de la maladie.


Les symptômes de la fibromyalgie sont les suivants :

  • Douleurs généralisées articulaires et musculaires intenses
  • Points sensibles à la pression
  • Fatigue, matinale surtout
  • Troubles du sommeil
  • Autres symptômes fréquemment associés : anxiété et dépression, côlon irritable, céphalées, troubles de l’articulé dentaire, fourmillements, engourdissements et impatiences des membres.

 

Les soins et leurs bienfaits

Une cure thermale dans une station qui propose une prise en charge ciblée se révèle bénéfique.


Les trois semaines de soins de crénothérapie, avec douche à jet doux, hydrobain, application de boue, mouvements de bassin d’eau thermale, le rythme adapté, la formation des techniciens thermaux et l’éloignement du milieu de vie, concourent à l’amélioration du malade.


Les eaux thermales, chaudes et antalgiques, prennent part au soulagement des douleurs.


La prise en charge multidisciplinaire dans un lieu dédié et avec un groupe homogène de patients assure une continuité de soins.


Les exercices de reconditionnement à l’effort, de renforcement musculaire en piscine et de mobilisation redonnent autonomie et confiance.


Des séances de sophrologie ou de relaxation contribuent à la détente musculaire.


 

La cure thermale pour la fibromyalgie

Les cures thermales améliorent les douleurs du fibromyalgique (intensité de la douleur et nombre de zones douloureuses) et accroissent ses capacités fonctionnelles.


La balnéation permet aussi de lutter contre la réduction de la mobilité engendrée par la crainte du mouvement (kinésiophobie) liée à l'apparition de douleurs au moindre mouvement.


La limitation de la mobilité est un facteur essentiel de la désadaptation du patient. Le reconditionnement à l'effort des patients fibromyalgiques ne peut s'envisager qu'au prix d'une diminution significative de leur douleur.


Enfin, l’éducation thérapeutique du patient, sous forme d’information sur la maladie et de conseils hygiéno-diététiques, rend le fibromyalgique acteur de sa prise en charge.


 

Où faire une cure Fibromyalgie en Auvergne ?