Printemps du thermalisme en Auvergne - 3 soins 30 euros

Le thermalisme toujours au coeur des préoccupations de l’AFRETh

22-04-2014

AFRETh, Association Française pour la Recherche Thermale

10 ans de recherches sur les bienfaits du thermalisme

De 2004 à 2014, l’AFRETh n’a cessé de contribuer à faire de la médecine thermale une discipline reconnue grâce à son programme de recherche avalisé par un conseil scientifique indépendant.

 

En passant au crible les activités et les soins proposés par les établissements thermaux, ce conseil scientifique a mené à bien 6 études d’ores et déjà publiées et reprises par de nombreuses revues scientifiques internationales.

 

En parallèle, l’AFRETh continue de financer plusieurs recherches concernant l’Education Thérapeutique du Patient, les produits thermaux, la sécurité des boues et des eaux thermales ou encore les nouveaux formats de cure... Avec un investissement de près de 10 millions d’euros étalé sur 10 ans, l’association ne lésine pas sur les moyens pour évaluer les services rendus par le thermalisme.

Recherche Thermale et rigueur scientifique

La rigueur scientifique appliquée au thermalisme

Présidée par le Docteur Renée-Claire Mancret de l’Académie Nationale de Pharmacie, l’association met un point d’honneur à mener des études scientifiques ultra-rigoureuses malgré des conditions d’évaluation parfois difficiles au sein des établissements thermaux.

 

En effet, si l’intervention thérapeutique au cours d’une cure en station thermale peut-être complexe à analyser, les essais cliniques doivent pourtant suivre certaines règles strictes pour être concluants.

 

Malgré ces différentes contraintes, l’AFRETh est parvenue à mener à bien plusieurs essais, notamment en rhumatologie. Elle a ainsi prouvé formellement les bienfaits du thermalisme sur la gestion de la douleur, les capacités fonctionnelles et la qualité de vie des curistes !