RECHERCHE THERMALE : une étude clinique de l'IRCV de Royat prouve l'efficacité de la CO2-thérapie naturelle dans le traitement de l'AOMI

02-03-2010


L’ESSAI : Evaluation des effets cliniques et vasculaires vasomoteurs de la carbothérapie naturelle et leur rémanence éventuelle chez des patients souffrant d’ une artériopathie oblitérante du stade II modéré

L’Institut de Recherches Cardio-Vasculaires de Royat a mené une étude contrôlée en double insu sur 62 patients souffrant d’une claudication intermittente avec un périmètre de marche compris entre 100 et 500 mètres. Le tirage au sort a réparti ces patients en deux groupes. Le groupe 1 a reçu le traitement actif, consistant en un bain de CO2 naturel et le groupe 2 a reçu un placebo (bain d’air).
Les 2 fluides sont appliqués sur peau préalablement humidifiée et aux mêmes conditions physiques pendant les dix-huit jours consécutifs.


LES RESULTATS : Amélioration du périmètre de marche à 3 mois et 1 an

Le critère principal d’évaluation a porté sur la distance de marche totale : une augmentation significative de la distance totale de marche de plus 131m (soit +66%, p=0, 001) a été mesurée pour le groupe 1 ayant reçu 18 jours de CO2. Cette amélioration est conservée à court terme (3 mois) et moyen terme (1 an). On a également mesurée dans ce groupe une augmentation de la distance de première gêne de 81mètres, soit+73%, p= 0, 02).  Ces résultats ont été corrélés aux paramètres  vasculaires périphériques tels: les Index de pression systolique (IPS) relevés  à l’état basal et 1 et 5 minutes après la marche, la pression partielle tissulaire en oxygène (TcPo2).
 Les résultats du groupe placebo (groupe 2) sont stables statistiquement au cours du suivi.


Un Service Médical Rendu (SMR) supérieur à ceux des médicaments de référence :

Les effets de la CO2-thérapie sont supérieurs à ceux des médicaments de la classe « vaso-actif » (buflomédyl, naftidrofuryl, pentoxifylline, extrait de gingko biloba) : puisque 63% des patients augmentent leurs distances de marche de plus de 50% ; les effets sont immédiats  à l’issu des 18 jours d’application et ceux-ci perdurent un an après la fin du traitement. Le traitement est en outre d’une innocuité totale.


L’ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DES MEMBRES INFERIEURS (AOMI)

L’AOMI se définit comme une atteinte obstructive artérielle liée essentiellement à l’athérosclérose (accumulation d’éléments figurés du sang sur la paroi artérielle). Le stade II de la classification de Fontaine, fondée sur les symptômes cliniques, est celui de l’ischémie d’effort (diminution de l’apport sanguin, au niveau des vaisseaux artériels des membres inférieurs) se traduisant par une claudication à la marche. Dans le cadre du stade II modéré, le périmètre de marche du patient est compris entre 100 et 500 mètres.


LA CARBOTHERAPIE NATURELLE


La CO2 – thérapie (ou carbothérapie) naturelle consiste en l’utilisation du dioyde de carbone (CO2) naturel comme moyen de traitement. Dans le cadre de cette étude, la CO2-thérapie consiste en l’application percutanée de CO2 sous forme d’un bain de gaz contenant 99,9% de dioxyde de carbone naturel accompagnant l’eau minérale chloro-bicarbonatée sodique. La diffusion transcutanée nécessite sur peau préalablement humidifiée.


L’étude intitulée « Clinical and microcirculatory effects of transcutaneous CO2-therapy in intermittent claudication. Randomized double-blind clinical trial with a parallel design. R. Fabry, P. Monnet, J. Schmidt, J.-R.Lusson, P.-H. Carpentier, J.-C. Baguet and C. Dubray » vient de paraître dans le volume 38 - numéro 3 - de la revue VASA (European Journal of Vascular Medicine – www.vasa-journal.eu), paru au mois d’août 2009.
Référence exacte de l’étude : VASA 2009 : 38, 213-224

Téléchargez l'étude clinique